Navigation – Plan du site
Bulletin Platonicien V
Commentaires aux dialogues de Platon

T. Chappell, Reading Plato’s Theaetetus

Francesco Fronterotta
p. 395-396
Référence(s) :

T. Chappell, Reading Plato’s Theaetetus, Sankt Augustin, Academia Verlag, 2004, 246 p.

Texte intégral

1Si ce volume se propose comme modèle les grands commentaires de F. M. Cornford aux dialogues de Platon (p. 9), notamment dans sa forme de running commentary, on ne peut pas considérer ses résultats comme tout à fait satisfaisants. La traduction du Théétète est peu littérale, mais pour l’essentiel acceptable ; le commentaire est analytique, détaillé et riche, de manière que le lecteur est mis en condition de suivre chaque argument du dialogue avec les instruments critiques indispensables.

2Cependant, s’il est vrai que le problème fondamental du Théétète consiste à comprendre, par l’examen de la question de l’ἐπιστήμη la raison pour laquelle la théorie des Formes en est absente, alors qu’elle permettrait manifestement d’établir une distinction assez nette entre l’opinion et la science et de répondre ainsi à l’interrogation qui introduit la discussion (τί…δοκεῖ εἶναι ἐπιστήμη)? », la position de l’Auteur reste à ce propos très prudente. Faut-il reconnaître, avec les exégètes continentaux, que (1) Platon voudrait montrer, justement par cette absence volontaire de sa fameuse théorie des intelligibles, que sans les Formes, qui en seraient les objets exclusifs, aucune connaissance n’est possible? Ou alors faut-il admettre, avec les lecteurs de formation logico-analytique, que Platon aurait ici abandonné la version métaphysique de sa doctrine onto-épistémologique en faveur d’une théorie “logico-propositionnelle”de la connaissance et de la vérité, dont on pourrait établir les conditions en ayant recours à un simple critère de cohérence qui n’impliquerait aucune référence au statut des objets connus? L’Auteur ne fait que se rallier à l’interprétation (1) dans la version de Cornford et Cherniss sur ce point capital (voir F.M. Cornford, Plato’s Theory of Knowledge. The Theetetus and the Sophist of Plato, London 1935, et H.F. Cherniss, « The philosophical economy of the theory of ideas », d’abord dans American Journal of Philology, LVII, 1936, pp. 445-56: « the attempt of the Theaetetus to define knowledge fails, and this failure demonstrates that the λόγος, the essential characteristic of knowledge, cannot be explained by any theory which takes phenomena to be the objects of intellection »), sans y contribuer avec des arguments particulièrement originaux (p. 20-21), même s’il propose une critique efficace et systématique de l’interprétation (2), dans les différentes versions qui en ont été avancées (voir par exemple R. Robinson, « Forms and error in Plato’s Theaetetus », Philosophical Review, LIX, 1950, p. 3-30, G. Ryle, « Letters and syllables in Plato », Philosophical Review, LXIX, 1960, p. 431-51, G. Fine, « Knowledge and logos in the Theaetetus », Philosophical Review, LXXXVIII, 1979, p. 366-97, et « False belief in the Theaetetus », Phronesis, XXIV, 1979, p. 70-80, enfin M. Burnyeat, The Theaetetus of Plato, with a translation of the Theaetetus by M. J. LEWETT, revised by M. BURNYEAT, Indianapolis-Cambridge 1990). De ce point de vue, l’ouvrage représente une guide utile à la lecture et à la compréhension du dialogue platonicien, plus qu’une étude originale sur l’interprétation du Théétète.

3Un Glossaire (pp. 239-41) et une courte Bibliographie (p. 243- 46) complètent le volume.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francesco Fronterotta, « T. Chappell, Reading Plato’s Theaetetus », Études platoniciennes, 3 | 2006, 395-396.

Référence électronique

Francesco Fronterotta, « T. Chappell, Reading Plato’s Theaetetus », Études platoniciennes [En ligne], 3 | 2006, mis en ligne le 01 septembre 2016, consulté le 25 juin 2017. URL : http://etudesplatoniciennes.revues.org/1029

Haut de page

Droits d’auteur

© Société d’Études platoniciennes

Haut de page
  • Revues.org