Navigation – Plan du site
Bulletin platonicien VII
Tradition platonicienne : éditions, traductions et littérature secondaire

O. F. Summerell, & T. Zimmer, Alkinoos, Didaskalikos, Lehrbuch der Grundsätze Platons

Alexandra Michalewski
p. 171-172
Référence(s) :

Summerell, O. F. & Zimmer T., Alkinoos, Didaskalikos, Lehrbuch der Grundsätze Platons. Einleitung, Text, Übersetzung und Anmerkungen, Berlin, De Gruyter, 2007. Pp xx, 91. S100. 80. ISBN 978-3-11-019451

Texte intégral

1Jusqu’à présent, la seule traduction en allemand disponible du Didaskalikos était celle, non exhaustive, des morceaux choisis de l’anthologie de H. Dörrie et M. Baltes, Der Platonismus in der Antike. La traduction de l’intégralité du manuel d’Alcinoos, proposée par O. F. Summerell et T. Zimmer vient enfin combler cette importante lacune éditoriale. Une courte introduction (p. ix à xiv) commence par rappeler les polémiques concernant l’identité de l’auteur présumé du Didaskalikos, puis expose la structure générale du texte qui est un ouvrage d’introduction à Platon organisant les doctrines du maître selon trois grandes perspectives : la dialectique, la philosophie théorétique, la philosophie pratique. Elle présente enfin les différentes éditions du texte et s’achève en donnant une bibliographie détaillée.

2La traduction est rigoureuse et l’on notera par exemple à cet égard le soin qui est apporté à l’harmonisation des termes issus d’une même racine, comme c’est le cas pour les dérivés de noein. Noûs (l’intellect) est traduit par Denkkraft, noesis (intellection) par Denkakt et noeton (intelligible) par Denkbare, ce qui permet à chaque fois de maintenir l’unité sémantique des termes. Traduire noûs par Denkkraft est à la limite de la glose, mais ce choix – qui contraste par exemple avec l’option de Dörrie et Baltes (Vernunft) – permet de libérer la lecture du Didaskalikos des échos qui, depuis Kant et l’idéalisme hégelien, imprègnent la langue philosophique allemande. Certaines réserves pourraient toutefois être apportées dans la mesure où les quelques passages ambigus qui ont attirés l’attention des commentateurs ne sont pas indiqués. On notera par exemple le problème soulevé au chapitre XI - consacré à discussion du sens de la qualité dans le cadre d’une polémique anti-stoïcienne - par le sens du génitif  toutôn. Alcinoos vient de rappeler que les qualités sont incorporelles et poursuit sa phrase de la sorte : kai to demiourgikon toutôn asômaton. L’option choisie est celle du génitif objectif : « und was diese erschafft, unkörperlich (et celui qui les produit est incorporel) ». Mais il n’est pas non plus impossible de comprendre qu’il s’agit ici de la puissance démiurgique des qualités elles-mêmes (la traduction serait alors : « et la puissance démiurgique des qualités est incorporelle »). Une telle hypothèse de lecture irait dans le sens de ce qui était dit au chapitre X (165, 10-11) où il était question de la puissance réalisatrice des qualités.

3Dans l’ensemble, ce volume a l’indéniable intérêt de proposer une traduction précise et exhaustive, mais il aurait peut-être mérité un système de notes plus développé, qui ferait part des problèmes posés par la lecture même du texte grec. Pour conclure, on ne peut que se féliciter de l’existence de ce travail qui complète dans le paysage européen les études consacrées à l’un des auteurs les plus importants du médioplatonisme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alexandra Michalewski, « O. F. Summerell, & T. Zimmer, Alkinoos, Didaskalikos, Lehrbuch der Grundsätze Platons », Études platoniciennes, 5 | 2008, 171-172.

Référence électronique

Alexandra Michalewski, « O. F. Summerell, & T. Zimmer, Alkinoos, Didaskalikos, Lehrbuch der Grundsätze Platons », Études platoniciennes [En ligne], 5 | 2008, mis en ligne le 01 septembre 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://etudesplatoniciennes.revues.org/876

Haut de page

Auteur

Alexandra Michalewski

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Société d’Études platoniciennes

Haut de page
  • Revues.org